Peut-on consommer du CBD quand on est une femme enceinte ?

 

L’arrivée d’un bébé est un véritable événement qu’il est important de préparer en amont. 9 mois, ça peut être long et stressant pour les futures mères. On serait alors tenté, en cas de petits tracas, de se diriger vers des solutions naturelles comme le CBD. Mais est-il possible de consommer du un bonbon ou quelques gouttes d’huile de CBD durant la grossesse ? Voyons ce que dit la science !

 

Qu’est-ce que le CBD ?

Avant de savoir s’il est possible de consommer du CBD durant la grossesse, regardons d’un peu plus près cette molécule. Contrairement au THC, un des cannabinoïdes également issu de la plante de chanvre, le CBD ou cannabidiol, n’a pas d’effet psychotrope et est très bien toléré. Le CBD n’est donc pas un stupéfiant, bien qu’il soit issu de la plante de cannabis. L’OMS a même reconnu que le CBD était sans danger pour la santé et avait des propriétés thérapeutiques intéressantes dans certaines pathologies.

 

Une molécule idéale en cas de stress et d’anxiété

Nous sommes très nombreux à subir stress et anxiété. Le stress peut être partout aussi bien dans la vie professionnelle que privée. Il peut survenir ponctuellement ou être présent quotidiennement. On parlera alors de stress chronique. C’est précisément sur le stress que le CBD va agir. Il aide à lutter contre ces petits désagréments du stress au quotidien. En se fixant sur ses récepteurs, le CBD permet de diminuer le stress mais cette molécule à plus d’une corde à son arc et elle permet également d’apaiser la douleur, d’améliorer l’humeur et le sommeil. Les bienfaits du CBD sont nombreux. L’idée de l’utiliser pendant la grossesse peut alors germer auprès des femmes enceintes. Mais est-ce une bonne idée ?

 

La grossesse : une période stressante

Puisque le CBD agit contre le stress et la douleur, on peut légitimement se demander si on peut l’utiliser lorsque l’on est enceinte. En effet, la grossesse peut être jalonnée de stress, d’inquiétude excessive, de douleur, de vomissement, de troubles du sommeil et d’insomnie. Que ce soit la peur de l’accouchement, les questions dans tous les sens, le corps qui change, les mouvements plus aussi faciles à faire… La future maman peut vite avoir besoin d’un petit remontant.

 

Les symptômes liés à la grossesse

Enceinte, le quotidien est chamboulé et même si certaines vont y échapper d’autres vont voir apparaître de sympathiques symptômes qu’elles aimeraient bien voir disparaître à coup de baguette magique, d’huile de CBD ou de gummies. Faisons un rapide tour de ces charmants maux liés à la grossesse.

 

Les problèmes d’anxiété et de sommeil

Enceinte, il n’est pas rare que le sommeil soit perturbé et que l’on soit plus stressée voir anxieuse. La faute aux hormones principalement. Les émotions débordent et on peut avoir des pics de stress qu'on n'avait jamais eu auparavant.

 

CBD et nausées de grossesse

Qui n’a jamais entendu parler des nausées de la femme enceinte ? Les fameuses nausées matinales. Qui soit dit en passant peuvent également arriver à n’importe quel moment de la journée. Par chance, la plupart du temps, elles ne durent pas et disparaissent aux alentours du troisième mois. Elles sont dues à la montée en flèche des œstrogènes durant le premier trimestre. On s’en passerait bien, n’est-ce pas ?

 

CBD et douleurs

Que ce soit au moment d’accoucher, en début de grossesse ou en post-partum, on peut ressentir des douleurs, des crampes et des contractions. Durant la grossesse, il y a peu d’alternatives mais heureusement en post accouchement le CBD est envisageable si on n’allaite pas.

 

CBD et grossesse : y a-t-il un risque pour notre santé ?

Le CBD est généralement envisagé pour soulager les douleurs, le stress ou le sommeil. Mais la grossesse est un moment particulier où les molécules prises par la maman peuvent avoir un impact sur le bébé. Que dit la science à ce sujet ?

 

Les risques chez la femme enceinte

Pour le moment les recherches scientifiques sont trop peu nombreuses pour affirmer que la prise de CBD durant la grossesse ne comporte aucun risque pour la mère et le fœtus. De plus, certaines études font état d’un passage du CBD à travers le placenta. Par précaution, les autorités déconseillent donc la prise de CBD durant la grossesse auprès des femmes enceintes.

 

Les risques pour le futur enfant

Même si la consommation de CBD n’engendre pas d’addiction et n’est pas toxique pour le santé. Il existe sur le marché des huiles de CBD pouvant contenir jusqu’à 0,2% de THC. Or ce THC est lui psychotrope et provoque des dépendances. Le bébé n’a pas besoin de ça. Chez Kaya nous appliquons le principe de précaution. Bien que nos huiles ne contiennent pas du tout de THC, tous nos produits sont formulés avec des isolats de CBD purs, nous les déconseillons durant la grossesse.

 

Des études scientifiques qui donnent de l’espoir

Bien qu’il n’y ait pas d’informations officielles permettant d’affirmer que l’usage de CBD est bon ou mauvais pour la femme enceinte et le futur bébé, des études scientifiques sont en cours. Les chercheurs sont plutôt optimistes concernant la prise de cette molécule issue de la plante de cannabis. Alors il ne reste plus qu’à attendre les résultats.

 

Peut-on utiliser le CBD après la grossesse ?

Nous venons de voir que le CBD était déconseillé durant la grossesse mais peut-on consommer du cannabidiol après ? Les raisons d’en prendre en post partum sont nombreuses également : dépression post partum, fatigue, stress, insomnies…

Alors le CBD en post accouchement peut-il être une bonne idée ?

 

CBD et allaitement : peut-on en consommer si on allaite ?

Jusqu’à présent, il n’existe pas de preuve solide établissant la toxicité du CBD chez le nourrisson. Cependant, dans la mesure où certaines études notent un passage du CBD dans le lait maternel, il est déconseillé de prendre du CBD durant l’allaitement. Rassurez-vous, même si le CBD est une solution incroyable, il existe d’autres remèdes contre le stress ! Vous pouvez d'ailleurs demander conseil à votre médecin.

 

CBD et post-partum : on soulage les douleurs naturellement

De nombreuses études scientifiques ont prouvé l’effet anti-inflammatoire naturel du cannabidiol. Ce qui lui confère, entre autres, des propriétés antidouleur. Auprès des femmes en post partum, il n’est rare d’avoir des douleurs chroniques et musculaires en particulier des douleurs périnéales, dans la zone de l’utérus. Même si elles disparaissent progressivement, elles peuvent être difficiles à vivre au quotidien et contribuent à augmenter le stress et la fatigue. Le CBD peut-il aider à traverser cette période difficile plus sereinement ?

 

CBD et post-partum : on soulage le stress et la déprime avec le cannabidiol

Devenir parent c’est beau mais il est possible qu’au début votre vie devienne un champ de bataille. Un tsunami d'émotions, de fatigue, de stress, de manque de sommeil et de douleurs. Vous ressentez des choses que vous n’avez jamais ressenti auparavant. Vous avez la sensation que l’équilibre a disparu. Vous êtes en stress constant et les sautes d’humeur sont fréquentes. Vous avez le baby blues et la déprime post partum n’est pas loin.

L’envie et la motivation peuvent être au plus bas, vous avez peu d’appétit et le manque de sommeil entraîne fatigue, somnolence et crise de larmes. C’est un mauvais moment à passer et bonne nouvelle il existe plein de solutions. Le CBD en est une.

Les dernières études montrent qu’une prise de CBD régulière pendant 3 à 6 semaines, permet de retrouver l’équilibre. Il améliore le stress et la nervosité, sans mettre KO. L’humeur est elle aussi améliorée. Il devient plus facile de voir la vie du bon côté et de moins s’inquiéter.