Le CBD pour les douleurs menstruelles et l'endométriose

 

Les douleurs des règles : pourquoi est-ce douloureux ?

L'endomètre qui tapisse les parois utérines se désagrège tous les 28 jours en moyenne en l'absence de fécondation. Ce sont les règles ou menstruations. Quelques jours avant leur déclenchement, une protéine produite par le corps va amorcer une inflammation, qui est la cause du syndrome prémenstruel. Les crampes utérines au bas ventre provoquées par les contractions de l'utérus vont déclencher le saignement.

Nous ne vivons pas toutes nos règles de la même façon, certaines ressentent juste un inconfort quand d'autres souffrent le martyre. Lorsque les symptômes liés à l’arrivée des règles deviennent sévères, on parle alors de** trouble dystrophique prémenstruel ou TDPM**.

Par ailleurs, certaines maladies provoquent des douleurs particulièrement intenses lors des règles. C’est le cas de l’endométriose.

 

L'endométriose, c'est quoi ?

En cas d'endométriose, des cellules endométriales migrent via les trompes pour se disperser dans l’abdomen, c'est la théorie du reflux. Le tissu endométrial commence à coloniser les organes proches, créant une réaction inflammatoire chronique et provoquant des lésions, des adhérences et des kystes ovariens. Cette maladie provoque dans la majorité des cas de très fortes douleurs.

Le CBD : une solution naturelle et prometteuse

 

Le CBD : un anti-inflammatoire naturel

Le CBD est issu des fleur de chanvre. Cette molécule active naturelle agit sur des récepteurs aux cannabinoïdes présents dans tout notre corps. La présence de ce type de récepteurs au niveau des organes reproducteurs féminins intéresse principalement les scientifiques et les poussent à étudier plus précisément les effets du CBD sur l'endométriose. En effets son action anti-inflammatoire, qui a déjà été démontrée en ferait une perspective thérapeutique intéressante pour soulager les douleurs.

Mais l'intérêt du CBD dans le traitement de ce type de douleur ne se limite pas aux recepteurs aux cannabinoïdes. Une étude datant de mai 2022, démontre que le CBD aurait une action sur libération des médiateurs de l'inflammation. Il permettrait de diminuer la libération de molécules pro-inflammatoire et réduirait donc l'inflammation et aurait des propriétés analgésiques.

Dans une étude récente, le cannabidiol a été comparé aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), type ibuprofène, le traitement le plus courant pour soulager les douleurs de l’endométriose. Sans effets secondaires, le CBD procure un confort de vie et est une solution naturelle sans risque. Il est utilisé à travers le monde et son succès est grandissant !

 

Le CBD : des perspectives d'avenir intéressantes

Une étude menée en 2018 a montré que le CBD limiterait la multiplication des cellules de l’endomètre dans l’appareil génital. Cette action est particulièrement intéressante sur l'endométriose mais elle pourrait également offrir de nouvelles thérapies dans des maladies telles que le cancer de l'endomètre.

 

Quand et comment utiliser le CBD ?

On peut utiliser le CBD quelques jours avant les règles, pour soulager le syndrome prémenstruel (irritabilité, troubles du sommeil...) et tout au long des règles pour garder un bon équilibre. Le CBD se décline sous différentes formes, tout dépend de nos préférences personnelles.

Il peut exister sous forme de gélules mais aussi sous forme d’huiles, de gummies, de chewing-gums et de tisane. On peut également le trouver sous forme de crème ou de gels qui sont à appliquer sur les zones douloureuses du ventre et du bas du dos.

Un peu plus anecdotique, on peut retrouver le CBD dans des suppositoires classiques ou ovules vaginaux. Et il existe aussi des tampons imbibés au CBD pour soulager la douleur localement. Le CBD traverse très bien les muqueuses et ces voies locales sont certes moins conventionnelles mais sont souvent d’une grande efficacité.

Articles populaires